« Deyra manana », Marseille filmée sans fard par ses habitants.

Loin du tumulte des grosses productions qui ont jeté leur dévolu sur Marseille, des cinéastes indépendants locaux œuvrent à raconter leur Marseille, tel qu'ils le vivent au quotidien. C'est le cas de Nawyr Haoussi Jones et de son équipe, en plein tournage de « Deyra manana », « merci beaucoup », en afghan. « Et de ton côté ? » demande Sébastien, … Lire la suite « Deyra manana », Marseille filmée sans fard par ses habitants.

Publicités

L’Estaque et la sueur de ses hommes

De l'Estaque, beaucoup ne connaissent que les paysages pittoresques, les chichis, les peintres, ou la file d'attente devant les marchands de glace. Plus rares sont ceux à raconter l'Estaque des ouvriers, celle qui trimait et savait pourtant s'amuser... Ali Benrezkallah fait partie de ceux-ci. Pas seulement parce qu'il est documentariste et chercheur en sociologie urbaine, … Lire la suite L’Estaque et la sueur de ses hommes