Wang Zhiping, la photo, Marseille et ses couleurs

« Je suis un photographe chinois, honteux de ne parler ni français ni anglais« . C’est ainsi que se présente Wang Zhiping, artiste chinois qui expose en ce moment ses photos aux Docks des suds. S’il ne parle pas français, il sait néanmoins parfaitement s’adresser au coeur des Marseillais.

Panorama des graffiti du Panier, vue apocalyptique de Notre Dame de la Garde, Wang Zhiping montre Marseille comme on ne l’a jamais vue, au point de déboussoler certain visiteurs présents à son vernissage, jeudi.

« Le Frioul, c’est pas comme ça, s’interloque un homme à chapeau, ou alors ça a bien changé. » « Mais non, c’est un montage », lui rétorque, à raison, celle qui l’accompagne. Car l’artiste se joue des perspectives, les aplatissant à souhait. Il s’amuse aussi des couleurs de la ville, une ville dont il admire « la lumière et la richesse« . Cette lumière, la gentillesse des gens, les graffitis qu’on l’on laisse sur les murs, autant de choses qui ont séduit l’artiste, à son arrivée en Provence, il y a vingt ans.

S’il est encore peu connu en France, il l’est davantage en Chine où il fait figure de pionnier de la photographie contemporaine. Une fierté nationale telle que la vice-consule de Chine à Marseille, Xia Ying, a fait le déplacement, saluant « le regard d’un Chinois qui vit depuis longtemps en France« .

Maëva GARDET-PIZZO

  • Aux Docks des Suds, place du marché,  de 10h à 19h, jusqu’au 30 août. Entrée libre.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s